Bilan 2011 de la publicité plurimedia par Kantar Media

écrit par Thomas Charles

Les bilans 2011 ne sont pas terminés! cette fois-ci je m’intéresse à l’un des bilans les plus attendus et respecté de la profession le bilan Kantar Media.

En 2011 ce ne sont pas moins de 27,8 milliards d’euros bruts qui ont été dépensé par les annonceurs sur les différents canaux publicitaires : TV, affichage, presse, radio, cinéma, internet. Le chiffre impressionne mais il n’est pas si bon que cela, puisque la croissance est deux fois moindre que l’an passé avec un petit +5,2% contre 10,2% de croissance des investissements en 2010. Vous voulez connaître les coupables?

Le premier coupable est le second semestre (auquel on peut ajouter le mois de juin) qui a une croissance systématiquement inférieure à la moyenne de l’année. Le cancre étant le mois de décembre avec une décroissance des investissements plurimedia de 0,4%. Effet de la crise? vous croyez?

Le deuxième coupable ou plutôt les deuxièmes coupables sont les secteurs des télécommunications et de l’alimentation qui baissent respectivement de 4,4% et 4,1% leurs investissements sur l’année 2011.

Allez, ils feront mieux l’année prochaine.

Bilan 2011 de la publicité plurimedia par Kantar Media kantar media études Capgemini 2011

 

Les meilleurs élèves? la grande distribution qui progresse de 16% et internet.

Regardons justement la partie internet qui nous intéresse tout particulièrement. Kantar Media qui remonte les investissements de 44 régies (soit plus de 800 sites) annonce une croissance du media display de 7,6% pour 4 152 millions d’euros bruts investis en 2011 et une part de marché relativement stable à 12,5%.

Difficile de ne pas tenter le parallèle avec le Baromètre SRI Capgemini publié quelques jours plus tôt (Bilan SRI Capgemini des investissements publicitaires digitaux de l’année 2011) et qui annonçait une croissance du display de 14% pour 616 millions d’euros nets.  Attention pièges multiples!

Kantar Media raisonne en données déclarées par les régies (et contrôlées) mais en brut et uniquement sur le segment display des supports « premiums » identifiés alors que le SRI Capgemini incluent une partie CPC et performance. Bref ne comparons pas ce qui n’est pas comparable

Le fait est que dans la nébuleuse de tous ces bilans il est difficile de s’y retrouver et d’identifier la donnée la plus proche de la réalité. L’essentiel étant que ces deux études comment à accumuler assez d’ancienneté pour nous permettre de faire émerger des tendances. On note tout de même que Kantar Media reste fortement ancré sur les media traditionnels en ne mesurant qu’une partie du display web.

Rêvons qu’un jour un institut saura convaincre régies, annonceurs et agences de centraliser une donnée nette certifiée par un huissier et qui sera indiscutable. Monde des bisounours nous voila Bilan 2011 de la publicité plurimedia par Kantar Media kantar media études Capgemini 2011

Consultez le résumé de l’étude Kantar Media 2011 dans le Slideshare ci-dessus

Vous aimerez sans doute: