ropo robo web-to-store

Stratégies ROPO et web to store danger ou opportunité pour les points de vente

écrit par Thomas Charles

Stratégies ROPO et web to store danger ou opportunité pour les points de vente web2store Travaux ROPO local ereputation ecommerce Cross Canal ROPO est certainement l’un des acronymes les plus tendance de cette année 2012 dans le marketing. Le ROPO (resarch online purshase offline) ou ROBO (resarch online buy offline) illustre une schéma web to store, un phénomène pas nouveau mais qui continue à se développer en embarquant plus seulement les grandes enseignes et les gammes de produits high-tech mais également les commerces de proximité et l’ensemble des biens et services de consommation.

Une table ronde était dédiée à la thématique du ROPO et au rôle de digital lors des Nord IT days qui ont eu lieu en avril 2012 à Lille. Par chance cette session était filmée avec des intervenants de qualité et complémentaires à savoir : Laurent Evain de iloveweb connu pour ses drivecasts, Frédéric Deconinck, directeur logistique et e-commerce de Tape à l’Oeil, et Guillaume Verdonck responsable projets web chez Leroy Merlin(suite…)

Optimisateur de site par Google. Choisissez plusieurs versions et utilisez celle que vos visiteurs préférent

Optimiseur de site par Google

écrit par Thomas Charles

Pas toujours facile de savoir si le menu doit être en haut ou sur le côté, ou encore si la page doit être complexe et ou simple et rapide à charger?

Google a bien conscience de ces dilemnes et met à disposition des webmasteurs l’outil Optimiseur de site qui permet de gérer plusieurs versions et de laisser celle qui obtient les meilleur résultats s’afficher.

Très utile notamment dans des logiques de formulaire ou de e-commerce.

Optimiseur de site par Google Google ecommerce

Découvrez Google Web site Optimiseur

fermeture-boutiques-facebook

Gap ferme sa f-boutique

écrit par Thomas Charles

Gap ferme sa f boutique tcommerce mcommerce fcommerce facebook ecommerce Vu cette semaine sur le Journal du Net la breaking news annonçant la fermeture de plusieurs f-boutiques lancées par les pionniers du modèle à savoir Gap, Nordstorm et J.C Penney.

Pour Sucharita Mulpuru, analyste chez Forrester Research c’est l’avénement d’un mythe qui annonçait Facebook comme la plateforme de e-commerce de l’avenir. La raison annoncée : vendre sur Facebook « c’est comme essayer de vendre des choses à des gens pendant qu’ils sont au bar en train de prendre un verre avec des amis ».

Je ne partage pas cette analyse un peu simpliste à mon goût. En grossissant le trait cela reviendrait à dire par extension que faire de la publicité sur un site de divertissement ou de loisir est inefficace? (suite…)

la-meteo-favorable-ecommerce

La neige et le froid rechauffent le e-commerce

écrit par Thomas Charles

La neige et le froid rechauffent le e commerce FEVAD ecommerce La vague de froid et de neige que nous subissons depuis quelques jours (et à priori jusqu’à fin février) ont un impact positif sur le e-commerce et les cybersoldes.

la FEVAD annonce des ventes en hausse de 9% versus la même période en 2011, on observe une montée en puissance des dépenses et du panier moyen avec l’accroissement de la vague de froid. Le panier moyen augmente de 3% par rapport à 2011 pour atteindre 76 euros.

Les périodes comparées sont le 11 janvier au 6 février 2012 / 12 janvier au 7 février 2011.

Il serait intéressant d’avoir la comparaison des ventes des sites e-commerce au global avec un focus sur la grande distribution superposée à la vague de froid. Finalement le froid ce n’est pas bien que pour les stations de ski!

Consultez le communiqué de la FEVAD.

Les prévisions du e-commerce en 2012 pour Rakuten

écrit par Thomas Charles

Les prévisions du e commerce en 2012 pour Rakuten tcommerce rakuten publishing mcommerce gartner fcommerce facebook ecommerce 2012 Alors sue la vent off-line a souffert en 2011, le e-commerce affiche de solides croissances d’après les différents cabinets d’analyse et notamment ComScore qui affiche une croissance à 2 chiffres pour la période de Noël aux Etats Unis.

Cette belle progression du e-commerce n’est pas le simplement le fruit du déploiement de l’accès à internet mais surtout de modèles et pratiques d’achats qui innovent sans cesse. C’est une niche sur laquelle les start-ups Californiennes sont particulièrement actives.

Le Cabinet JP Morgan estime que le e-commerce mondial attendra 968 milliards de dollars en 2013. En France la FEVAD n’a pas encore publiée le bilan 2011 mais l’atterrissage est estimé aux alentours de 32 milliards d’euros, soit une augmentation de 27% par rapport à 2010 et une part de marché de 7,2% du e-commerce mondial.

Rakuten qui est dans le TOP3 des sociétés de e-commerce dans le monde avec comme achats récents ou moins (Kobo, play.com, Buy.com et Priceminister) a partagé sa vision du e-commerce en 2012 et une liste de 6 tendances.

(suite…)

3 millions de réservations pour LaFourchette

écrit par Thomas Charles

3 millions de réservations pour LaFourchette restaurants lafourchette ecommerce

Le site LaFourchette.com annonce ce jour avoir dépassé les 3 millions de réservations, 4 millions d’inscrits, 7 000 restaurants affiliés près de 3 ans après son lancement par 3 entrepreneurs. Les résultats sont là avec un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros et une croissance de 200% par an.

Le positionnement de LaFourchette est simple « Proposer aux internautes un service simple et efficace pour trouver et réserver la bonne table au bon prix » et a su se construire une forte notoriété sur un segment jusqu’alors quasi inexistant.

La réussite de LaFourchette repose selon moi sur 4 briques :

  • Un système de promotions qui créé l’intérêt pour les consommateurs
  • Une technologie de dialogue entre les restaurateurs et les internautes : éditorial, menu, newsletter etc.
  • Un service collaboratif avec des milliers d’avis déposés par les internautes
  • Et enfin l’alliance des 2 derniers points qui contribue à bénéficier d’un référencement puissant (pagerank de 6/10).

La technologie très vite reconnue par les professionnels (grand prix de l’innovation du SIHRA en 2007) a été adoptée par de nombreux chefs étoilés (Anne Sophie Pic, Alain Ducasse, Yannick Alleno, Paul Bocuse, le Bristol, le Crillon, le Ritz à Paris, les Crayères à Reims, le Crocodile à Strasbourg…), par les plus grandes chaînes (le Groupe Blanc à Paris, Hilton, Starwood, George V restauration avec le Buddha Bar, le Barri Latino….) mais aussi par des tables indépendantes de qualité.

Habillage de LaFourchette.com pour remercier les 3 millions de clients
3 millions de réservations pour LaFourchette restaurants lafourchette ecommerce

(suite…)

Le e-commerce se porte bien d'après la Fevad

écrit par Thomas Charles

Le e commerce se porte bien d'après la Fevad mediamétrie FEVAD études ecommerce Ce matin la FEVAD et Médiamétrie ont publié le bilan du 3ème trimestre 2010, Les perspectives sont encourageantes puisque plus d’un Français sur deux est désormais adepte du e-commerce (contre 43% il y a un an). Une forte progression des ventes en ligne est également mesurée avec un flambant +22%.

Compte tenu des fêtes de Noël approchantes la FEVAD fait un focus sur les achats de fin d’année. En 2009 5 milliards d’euros étaient dépensé sur internet à cette occasion, les estimations pour 2010 sont à 6 milliards d’euros, soit une augmentation de 22% plutôt positive pour les e-commerçants. 66% des cyberacheteurs ont l’intention de faire leurs cadeaux en ligne, soit 15,2 millions d’internautes. Ils projettent également de dépenser en moyenne 250 euros en cadeaux.

En 2009 ce sont pas moins de 25 milliards d’euros qui ont été dépensé par les internautes en actes e-commerce, ce chiffre est déjà presque atteint en 2010 avec 22,3 milliards à date, et 31 milliards à fin 2010 d’après les prévisions de la FEVAD.

Le pool d’acheteurs en ligne a connu une forte progression avec un clinquant +18% en un an en passant à 27,2 millions de personnes. «Un nouveau cap historique vient d’être franchi: une majorité de Français fait désormais ses achats sur internet», s’est félicité devant la presse Marc Lolivier, directeur général de la Fevad. En effet ce sont 4 millions de Français supplémentaire chaque mois qui achètent en ligne.

«En 2009, le ralentissement de la progression du nombre de cyberacheteurs avait été compensé par le fait que les acheteurs existants avaient acheté davantage. La crise avait ralenti aussi l’équipement internet des foyers français», rappelle-t-il. Au total, 81 millions de transactions ont été effectuées au 3ème trimestre 2010 avec une moyenne de 373 euros dépensés par acheteur.

Ces achats en ligne sont réalisés sur pas moins de 73 200 sites marchands référencés, soit une progression de 27% depuis 2009.

Bref après cette avalanche de chiffres et de progressions toutes plus flambantes que les autres, force est de constater que le e-commerce se porte bien. Pour pousser un cran plus loin il serait intéressant d’analyser le poids des différentes secteurs (alimenation, musique, divertissements) ainsi que leurs progression. D’autre part la donnée du m-commerce n’est pas encore analysée en tant que telle par la Fevad, peut-etre en 2011?

source : Fevad

(suite…)

Les chiffres clés du e-commerce par la Fevad

écrit par Thomas Charles

Les chiffres clés du e commerce par la Fevad FEVAD ecommerce La FEVAD (fédération e-commerce et vente à distance) met librement à disposition sur son site une brochure très intéressante rassemblant les chiffres clés du e-commerce de 2009 publiés en 2010.

Dans les grandes lignes on y retrouve :

                • +25% de ventes e-commerce entre 2008 et 2009
                • +35% de sites marchands
                • 25,1 millions d’acheteurs en ligne
                • 90€ de panier moyen
                • 98% des e-acheteurs satisfaits
                • Des benchmark vs. autres pays européens
                • Les modes de paiement
                • Une analyse par cible : 83,8% d’e-acheteurs chez les 25-34 ans
                • Les modes de livraison
                • etc.

 

En attendant la version 2011, ces chiffres restent très utiles. La mise en page sans être folkorique est pertinente est très agréable à la consultation.

En résumé le cyber-achat se porte très bien, et les perspectives de m-commerce sont encourageantes avec 25% des mobinautes qui ont acheté un produit ou service lors des 6 derniers mois.

 

Source : Fédération e-commerce et vente à distance

(suite…)