études sur les tendances de l'internet par KPCB

Les tendances Internet vues par KPCB

écrit par Thomas Charles

Les tendances Internet vues par KPCB mobile KPCB iOS études Android Le 30 mai 2012 cabinet KPCB (pour Kleiner Perkins Caufield Byers) a diffusé une présentation sur les tendances internet pour la conférence D10.

Le document est disons, « solide » avec pas moins de 112 pages beaucoup de données à la fois marketing et économiques. Les données sont parfois mondiales et d’autres uniquement issues du sol américain, mais cela ne discrédite en rien la qualité du document qui apporte des axes d’analyses pas toujours utilisés en France et des arguments clairs. Lecture fortement recommandée !

Ci-dessous 2 pages particulièrement intéressantes. La première met en relation et en visibilité directe le pourcentage de temps passé accordé par media avec le pourcentage des investissements publicitaires à nouveau par media.

Les tendances Internet vues par KPCB mobile KPCB iOS études Android (suite…)

cross-canal

Commerce cross canal analyse des meilleures pratiques par DiaMart

écrit par Thomas Charles

Commerce cross canal analyse des meilleures pratiques par DiaMart web2store ROPO études Cross Canal J’ai partagé avec vous ce matin le contenu de la table ronde web to store ayant eu lieu lors des Nord IT days avec une analyse du phénomène ROPO ou ROBO et l’impact sur le commerces et enseignes.

Une autre présentation proposée par Dia-Mart, spécialiste de l’accompagnement des distributeurs et des enseignes vers « leur métier de demain ». Pour réaliser son étude sur les pratiques et les performances du cross-canal Dia-Mart a sondé 143 enseignes, 17 pays et 46 pratiques – un échantillon solide! En France 12 enseignes ont été analysées; notamment Darty, Boulanger, Castorama, Lapeyre, Carrefour, la Fnac. On y jette un oeil?

Les chiffres proposés illustrent la cohérence de la stratégie marketing des marques entre les dispositifs online (la e-boutique notamment) et le offline (le point de vente principalement). Voici un extrait :

  • 34% des sites indiquent les produits vendus en ligne et/ou en magasin
  • 29% des enseignent pratiquent des prix différents online et offline
  • 56% des enseignes permettent de consulter les stocks des points de vente
  • 53% des enseignes font du click&collect
  • 67% des enseignes proposent le retour en point de vente des produit achetés en ligne

La synthèse ci-dessous des différents indicateurs mesurés montre que les 2 items sur lesquels les enseignent performent sont le retrait / retour en magasin et la préparation de l’achat en magasin. En revanche le retour du point de vente vers le online est moins évident avec 23 points.

Commerce cross canal analyse des meilleures pratiques par DiaMart web2store ROPO études Cross Canal Scoring des pratiques cross-canal par grand thèmes (suite…)

Advideum régie publicitaire vidéo multi écrans

Baromètre de la publicité video par la regie Advizeum

écrit par Thomas Charles

Baromètre de la publicité video par la regie Advizeum Vidéo régies études Advideum Advideum la première régie française sur le multi-écrans (TV connectée, smartphone, internet, et tablettes) partage son expertise de la publicité vidéo connectée et des dernières tendances vidéos en créant son baromètre.

Méthodologie du baromètre : 32 sites représentatifs du marché publicitaire français (6 sites de chaines de télévision, 3 sites indépendants, 3 plateformes, 20 sites de vidéos en régie externe). Pige réalisées de manière hebdomadaire de 9h à 13h uniquement sur les formats pre-roll.

On le sait la vidéo a le vent en poupe avec un doublement des investissements publicitaires entre 2010 et 2011 pour passer de 30 millions d’euros à 60 millions d’euros (source : SRI/Capgemini) avec des secteurs dits fidèles à savoir : l’automobile, la grande consommation, le cinéma et des secteurs qui font leur apparition dans le top10 comme l’hygiène beauté. Le développement des espaces publicitaires vidéos et la télévision connectée sont deux leviers stratégiques pour faire venir sur le digital une deuxième vague d’annonceurs qui n’avait pas encore (ou peu) fait le saut avec le display et le référencement.

Avant tout intéressons-nous au profil des internautes exposés à la vidéo publicitaire

  • Population légèrement masculine avec 52,6% d’hommes
  • Franciliens pour 19% d’entre-eux ou de l’Ouest pour 14,3%
  • Au coeur de la vie active puisque le coeur de cible est 35-49 ans
  • Majoritairement CSP- (33%) (suite…)

171 milliards de paiement mobile en 2012

écrit par Thomas Charles

D’après Gartner les paiements sur mobile devraient peser dans le monde 171,5 milliards de dollars en 2012. Ce qui correspond à une croissance de près de 62% par rapport à l’année 2011.

Gartner dévoile également des chiffres à horizon 2016 : 448 millions d’utilisateurs de paiement mobile pour 617 milliards dépensés.

Luxe analysé par Universal McCan

Le luxe et la communication par Universal-McCan

écrit par Thomas Charles

Le luxe et la communication par Universal McCan Zagid&Voltaire universal mccan The Kooples Réseaux sociaux mediabrands Longchamp kantar media Hermès Google études Dior Chanel Burberry Dataluxe réalisée par Universal McCan (groupe Mediabrands) analyse les territoires d’expression de 9 marques de Luxe avec un modèle économétrique permettant de rapprocher la communication, le capital marque et l’efficacité.

Objectif annoncé de l’étude :

« connaitre l’ensemble des territoires d’expression des marques de Luxe aujourd’hui… pour être plus performant demain. » C’est clair limpide et atteignable. Bon point!

Pour mesurer l’efficacité des différents modes d’expression ou de communication la mesure économétrique est utilisée. Derrière ce mot se cache une analyse simple : le croisement par media online et office avec l’efficacité constatée en terme de ventes. Effectivement simple à dire mais plus complexe à mettre en oeuvre. Pour la mise en oeuvre Universal McCan fait appel à ses outils propriétaires, l’introduction de l’étude ne va pas plus dans le détail sur ce point.

Les données analysées sont structurées de manière logique et cohérente en 3 ensembles PEO :

  • Paid (media) : communication via de l’achat d’espace appartenant à un tiers
  • Earned (buzz) : endorsement d’une marque par des tiers
  • Owned (intérêt) : capital de la marque et sa perception par les consommateurs

A chaque ensemble correspond des outils de mesure :

  • Paid = pige Kantar Media mesurant les investissements bruts de manière détaillée (marques, produits, semaines etc.)
  • Earned = Prophesee qui écoute les réseaux sociaux.
  • Owned = Google Insights mesure le nombre de requêtes à la marque.

J’avoue être relativement convaincu par les 2 premiers points, mais le 3ème me rend sceptique. En quoi le nombre de recherches online sur une marque se traduit en capital de marque? d’autant plus si l’on parle de marque n’ayant pas un site internet ou une action forte sur les réseaux sociaux.

Les chiffres clés de l’étude qui attestent de l’énergie déployée par Universal McCan et de la fiabilité des données :

  • Deux années de données analysées
  • 505 000 000 euros bruts d’investissements analysés
  • 9 marques du secteur du luxe analysées (Dior, Chanel, Lancôme, Longchamp, Hermès, Burberry, Bompard, Zagid&Voltaire, The Kooples)
  • 110 000 mentions de marques relevées sur les réseaux sociaux
  • Au final 18 modèles économétriques

Bilan et perspectives 2012 par Havas Media

écrit par Thomas Charles

Havas Media dresse le bilan de l’année 2011 et les perspectives media de l’année 2012 au travers de ces quelques pages powerpoint. L’analyse est toujours intéressante à lire venant de spécialistes des media.

Présentation Havas Media bilan media de l’année 2011 et perspectives 2012

 

Les points positifs de la présentation :

  • Bonne sélection des chiffres qui « parlent » sans nous noyer
  • Un traitement fluide et facilement compréhensible
  • Un partage sur les réseaux de la part d’Havas Media, chose que ne font pas la majeure partie des agences

Les points négatifs :

  • Une mise en page qui ne donne vraiment pas envie de lire en détail (intentionnel?)
  • Une segmentation des media dans l’analyse qui va à l’encontre des tendances du mix plurimedia et du contenu liquide

 

smartphone

38% de la population française détient un smartphone

écrit par Thomas Charles

38% de la population française détient un smartphone smartphone mobile ipsos Google études

D’après une enquête Ipsos commandée par Google 38% des français possèdent un smartphone soit une progression de +11% vs. 2011.

Le smartphone est un objet indispensable pour les possesseurs puisque 77% ne sortent jamais de chez eux sans l’emporter avec eux. Et plus d’un possesseur de smartphone sur deux déclare l’avoir utilisé tous les jours lors des 7 derniers jours et également plus de un sur deux utilisent internet au moins une fois par jour.

Les principales raisons d’utilisation de l’internet sur smartphone sont :

  • Consultation d’e-mails pour 62% des possesseurs de smartphones
  • Recherche pour 48%
  • Trouver un restaurant ou un bar (donc recherche locale) pour 43%
  • Réservation de voyages pour 29%
  • Consultation des offres d’emploi pour 14%

Le smartphone est clairement le media de l’instantané puisque 85% des sondés ont déjà utilisé leur smartphone pour effectuer une recherche locale (horaires, adresses, itinéraires…). Il ne s’agit pas d’un phénomène ponctuel puisque 37% le font une recherche locale au moins une fois par semaine et 12% au moins une fois par jour.

Ils est donc très important pour les commerces de proximité d’anticiper cette tendance et d’avoir une présence forte sur l’internet local via les réseaux sociaux et moteurs de recherche. L’objet n’est pas nécessairement d’avoir un site en HTML5 avec des animations ou encore une application dédiée mais d’être à minima correctement référencé et de s’assurer de la e-réputation locale.

La recherche mobile n’est pas un gadget puisque comme le montre l’étude Ipsos pour Google 30% des recherches aboutissent à un achat en ligne et 22% à un achat en magasin. Nous parlons donc ici d’une population captive.

En conclusion, il est stratégique pour les marques comme pour les annonceurs locaux de parler efficacement à ces mobinautes pour les amener dans leurs points de ventes physiques ou internet. Pour les grandes marques l’enjeux est certainement de ne pas apporter une réponse « nationale » avec un numéro vert unique et un site corporate unique et pour le commerce indépendant d’être absent des bases et des réponses.