evolution-publicite

Les régies internet de demain par le SRI

écrit par Thomas Charles

La publicité sur internet c’est un petit peu comme chaque nouveau produit Apple, chaque saut de puce est une « révolution ». Depuis plusieurs années le dieu tout puissant de la publicité sait qu’elles ont été nombreuses.

Les régies internet de demain par le SRI weborama tf1 publicité sri régies IAB Google Figaro Aufeminin Aegis Media Adexchanges

Sans retracer toute l’histoire de la publicité digitale le chemin a été long depuis la première bannière gif diffusée en 1996. Pour la faire simple plusieurs grandes familles de changements sont à isoler :

  • Les changements ont été technologiques avec la montée en puissance des adservers, ciblage comportement, re-targeting, formats, HTML5
  • Les changements d’usages nombre d’internautes, montée en puissance des réseaux sociaux,
  • Les changements d’intéractions avec les autres media : arrivée de la tablette, développement de la TV connectée, le multi screen, l’affichage/web
  • Les changements de modes d’achat : CPM, exclusivité, enchères, CPC, CPMA, Like, co-reg …
  • Les changements qui n’ont pas été ceux escomptés : le mobile, l’eepc, la clé 3G.

Bien souvent le bruit crée autour du changement a été plus fort que l’importance du changement. Depuis bientôt 2 ans la montée en puissance des Adexchanges et des trading desks est le sujet de conversation des conférences et un point d’inquiétude ou de business développement pour l’ensemble des acteurs de la chaines de la publicité : éditeurs, régies, agences, et annonceurs. Fait rare ce bouleversement n’implique pas un, deux ou trois maillons de la chaine mais bien l’intégralité. (suite…)

angleterre

Investissements publicitaires online sur le marché UK en 2011

écrit par Thomas Charles

Investissements publicitaires online sur le marché UK en 2011 sri PWC IAB 2011

Nos confrères de l’IAB UK et PWC viennent de publier une études répartissant les investissements Digitaux par canaux.

Au global le marché est estimé à un peu plus de 1,2 milliards d’euros sur l’année 2011 avec toujours une nette 659 millions d’euros alloués aux bannières classiques et comme challenger le social display qui pèse 291 millions d’euros.

Le marché a connu une croissance de 13% entre 2010 et 2011 avec des croissances particulières sur la vidéo +100% et le social display +21%.

Les comparaisons sont difficiles avec nos données SRI dans la mesure ou les catégories sont bien différentes. Une tendance reste clairement inscrite entre nos deux pays : la montée en puissance de la vidéo dont les investissements croissent plus vite que l’audience.

Investissements publicitaires online sur le marché UK en 2011 sri PWC IAB 2011

breakingnews

Quelques nouveautés chez 24/7 Realmedia

écrit par Thomas Charles

Quelques nouveautés chez 24/7 Realmedia WPP sri régies realmedia prise en régie openadstream Adserving 24/7 media Ce jour 24/7 Realmedia annonce le lancement de sa nouvelle identité. La régie et d’adserver qui était connue sous le doux nom prometteur de 24/7 Realmedia va s’appeler… 24/7 Media, what a change me direz-vous. Pas faux.

La société Real Media Group est également crée et regroupe 24/7 Media et Open AdsTream l’adserveur propriétaire de la régie.

Ces lancement s’accompagnent d’un nouveau logo pour la régie, apportant un peu plus de dynamisme. On peut déjà le remarquer sur le site qui n’a pas pour autant changé d’un yotta. (suite…)

FrancePub et l'IREP publient l'analyse 2011 et les prévisions 2012

IREP et France Pub présentent le bilan 2011 et prévisions 2012

écrit par Thomas Charles

IREP et France Pub présentent le bilan 2011 et prévisions 2012 sri kantar media irep investissements Francepub Le premier trimestre 2012 est presque écoulé et c’est l’heure pour FrancePub et l’IREP de diffuser le bilan des investissements de l’année 2011 et les prévisions pour l’année, déjà en partie entamée, de 2012.

En synthèse les dépenses en communication par les annonceurs étaient à la hausse en 2011 avec un +1,9%. Moins bien que 2010 avec +3,4% mais qui faisait suite à la crise de 2009 et ses -8,6%. Au global FrancePub et l’IREP estiment que les dépenses publicitaires des annonceurs français sont à la hauteur de 31,4 milliards d’euros.

Et pendant ce temps nous l’avions vu sur le bilan 2011 Kantar media annonce des montants bruts de communication plurimedia de 27,8 milliards d’euros bruts et +5,2% de croissance en 2011 et sur internet +7,6%.

Pourquoi me direz-vous? tout simplement car les périmètres analysés ne sont pas les mêmes FrancePub et l’IREP ajoutent les communications locales, promotionnelles, le marketing direct (plus de 9 milliards…), les salons et foires, le parrainage et mécénat, et les relations publiques. Gardons également en tête que si le périmètre FrancePub et IREP est plus large que celui de Kantar Media ils mesurent des informations en net et non en brut.

A défaut d’avoir la même unité nous devrions retrouver les mêmes croissances me direz-vous? et bien non 1,9% de croissance pour FrancePub et l’IREP et 5,2% pour Kantar Media, une belle différence. Cela s’explique notamment par le media télévision qui a une croissance de 1,6% pour FrancePub et l’IREP contre 6% pour Kantar edia. Une telle divergence sur le 1er media publicitaire français a forcement un impact lourd.

A noter que pour la première année FrancePub et l’IREP mesurent le media mobile qui réalise la plus belle croissance avec 37,5%.

Au final comme tous les ans aucune source n’est moins mauvaise ou meilleure que l’autre, chacun a ses forces et apporte son lot d’informations. Mais je persiste à regretter le manque de cohérence dans les données de croissance, qui au final perdent un peu les observateurs.

Bilan SRI Capgemini des investissements publicitaires digitaux de l’année 2011

écrit par Thomas Charles

Bilan SRI Capgemini des investissements publicitaires digitaux de lannée 2011 udecam sri mobile études Capgemini Affiliation Adexchanges 2012 2011

Depuis 4 ans l’observatoire de l’e-publicité est publié par le Syndicat des Régies Internet (SRI) en partenariat avec Capgemini Consulting et l’UDECAM pour cette édition 2011. Pour mémoire Bilan epub du premier semestre 2011 par le SRI et Capgemini

Deux records battus cette année 2011 : la plus forte progression avec un +11% vs. l’année précédente et un montant global de 2 561 millions d’euros nets et ce dans un contexte relativement agité (crise, incident nucléaire etc.). En bref la publicité online s’est bien portée en 2011 en France.

Le search (dont Google prend une grosse part du gâteau) représente 42% du marché total avec 1 066 millions estimés sur l’année. La metric manquante à mon sens et présente dans les document Kantar Media et le nombre d’annonceurs par segments. J’ose croire que le segment du search représente a minima 50% des annonceurs en volume.

Le display pèse lui un quart des investissements. Attention la définition de display étant parfois variable, ici nous parlons de display au CPM et au CPC, nuance qui a son importance et particularité de cette année l’achat sur les réseaux sociaux est également inclus (incidence 4 points de croissance en plus pour ce segment).

L’affiliation affiche le deuxième taux de croissance avec un +15% qui porte l’investissement à 207 millions d’euros

Et enfin le mobile continue à s’envoler avec une croissance de 37%. A savoir que le mobile inclus indifféremment le search, le display, ou le push. Le chiffre 37 revient puisque ce marché pèse 37 millions en 2011.

Voici pour le panorama global e-pub en France qui est somme toute assez encourageant.

Le baromètre SRI Capgemini UDECAM (ouf – il faudrait lui trouver un nom de code à l’occasion?) s’attarde ensuite sur les raisons des croissances des différents segments publicitaires.
(suite…)

Bilan epub du premier semestre 2011 par le SRI et Capgemini

écrit par Thomas Charles

La nouvelle version du baromètre SRI/Capgemini sur l’état de la publicité digitale en France vient de paraitre pour le 1er semestre 2011.

Pas de panique les résultats sont bons, avec une croissance de +12% par rapport à la même période en 2010. Au total ce ne sont pas moins de 1 275M€ qui ont été investi sur les différents canaux digitaux par les annonceurs.

Deuxième bonne nouvelle l’ensemble des canaux sont dans le vert. 5 canaux sur 6 ont des croissances à deux chiffres. Bon dernier l’e-mailing avec seulement 3% de croissance. L’historique de l’emailing étant relativement tumultueux avec -20% entre 2008 et 2009 et + 5% entre 2009 et 2010.

Bilan epub du premier semestre 2011 par le SRI et Capgemini sri Capgemini

Faisons un focus sur la catégorie « Display », composée à la fois du CPM, du CPC, CPA, CPL. Si au global on observe un majestueux +17%, c’est au final une progression portée par les achats à la performance : le CPL, CPA, CPM-A affichent +117% et le CPC moins sécurisant pour les annonceurs est en berne avec -17%.

Ma conviction est que par son mode d’achat et sa gestion de CPL, CPA, CPC sont plus proches de l’affiliation que du display premium / CPM. L’analyse gagnerait en pertinence avec des canaux organisés de la manière suivante :

  • Référencement (web et mobile)
  • Display premium (web et mobile)
  • Performance (affiliation, CPC, CPA… web et mobile)
  • Marketing direct (emailing et SMS/MMS…)
  • Réseaux sociaux (actions de community management)

L’étude reste une réelle référence en la matière. A lire en cliquant ici.

(suite…)

Un euro investi en publicité sur huit est destiné à Internet d'après Kantar Media

écrit par Thomas Charles

Le bilan Kantar Media/IAB de l’année 2010 vient de tomber, quelques semaines après le bilan SRI/Capgemini (voir 9% de croissance pour la pub online en 2010). Sachant que ces deux baromètres ont un objectif commun : mesurer les investissements media et analyser les tendances, leurs différences sont importantes, à savoir :

Le périmètre : Kantar Media ne couvre « que » le display online (et les media traditionnels bien entendu) alors que SRI/Capgemini représente l’ensemble de la communication digitale en mesurant entre autres : la performance, le mobile, l’e-mailing, le display etc.

Le mode de recueil des données : Kantar Media reçoit les déclaratifs bruts de ses 43 régies partenaires alors que SRI/Capgemini sonde l’ensemble de l’éco-système sous forme d’entretiens menés auprès des annonceurs, agences, et régies avec un dialogue sur du net.

De manière globale le marché publicitaire observe une croissance de 10,2% (hors internet), « l’année de la reprise » ne profite pas de la même manière à tous les media, on y distingue 2 catégories :

  • Ceux qui en grimpent très vite : la télévision (+15% vs. 2009) et le cinéma (+19%)
  • Et les plus timides : la presse (+7%), la radio (+6%) et la publicité extérieure (+7%)

Passons au « Display Online », l’année 2010 est estimée à 3,3 milliards d’euros bruts pour le display d’après Kantar Media, soit une part de marché de 12,5%. Toute comparaison avec l’année 2009 est impossible pour cause de changement de méthodologie, sachant tout de même qu’en 2009 le media pesait 15% de part de marché pour 3,9 milliards d’investissements.

Ce ne sont pas moins de 5 069 annonceurs qui sont recensés sur le display (hors search) en 2010, bien que pour les 2 684 nouveaux annonceurs la part de marché soit quelque peu négligeable avec seulement 8% des investissements online (toujours display hors search). Les 765 annonceurs dit « fidèles » pèsent eux 77% du marché. On remarque en comparant avec le baromètre 2009 un phénomène de déconcentration de ces investissements.

Les données clés du baromètres Kantar Media/IAB 2010
Un euro investi en publicité sur huit est destiné à Internet d'après Kantar Media sri kantar media IAB Capgemini

(suite…)

Bilan 2010 de l'affiliation

écrit par Thomas Charles

Bilan 2010 de l'affiliation sri CPA Capgemini Affiliation

Le collectif des plateformes d’affiliation vient de publier son bilan 2010. Nous avions déjà pu analyser le premier semestre (L’affiliation ça marche, mangez-en !).

En terme de contenu on voit apparaître une partie baromètre qualitatif qui repose sur deux études internes menées auprès de 85 annonceurs clients et 1 054 éditeur inscrits. Pas non plus de scoop puisque seuls deux points ressortent de l’enquête auprès des annonceurs :

Les annonceurs dépensent plus en affiliation qu’il y a deux ans – rien de neuf sous le soleil pour un marché qui est passé de 140 millions en 2008 à 180 millions en 2010 (source SRI/Capgemini). Et ils vont dépenser plus dans les deux années à venir – idem avec une croissance attendue de 15% pas de breaking news.

Les éditeurs, pour 36% l’affiliation est un métier à temps plein (concretement cela signifie qu’ils vivent et consacrent leur temps de travail à leur site, non?). Et les bougres deviennent exigeants, ils veulent une relation de partenariat! propice au climat de confiance et à une rémunération plus élevé. Etrange ici les questions posées semblent ignorer qu’il y a souvent un intermédiaire entre l’annonceur et l’éditeur : la régie. Régie qui peut impacter positivement ou négativement cette notation.
(suite…)